Rechercher
  • La Liste des Citoyens

Résumé des deux dossiers étudiés avec les citoyens lors de la dernière réunion citoyenne

Mis à jour : 18 juil 2019

**CADRE DE VIE - URBANISME] POINT 7: CC190626 - Permis d'urbanisme 2018-207 - AC LA HULPE - drève de la Ramée - résultats enquête publique et questions de voirie - accord. Remarques des citoyens lors de la réunions: - nous regrettons le fait que nous devions marquer notre accord sur des plans datés du 13 juin 2018; et que donc ni remarques de l'enquête publique, ni celles de la CCATM, n'ont pas été prises en compte. - non prise en compte de l’écoulement des eaux - quelles solutions pour les chevaux/ piétons/ cyclistes?? - Pourquoi ne pas faire les travaux Ramée et Chemin de Gaillemarde en même temps? - problème des bus et du parking non réglés… (déplacer l’arrêt bus sur chaussée de Bruxelles et navettes vers Gaillemardde) -Ajout de piquets autour des coussins pour forcer les voitures à passer sur les ralentisseurs) -Proposition d’utiliser l’ancien chemin du petit baigneur pour piétons/ chevaux ou autres chemins de l'Atlas des voiries vicinales de 1841, à la place de l'aménagement du chemin de Gaillemarde. -Nid-de-poules en moins => gens rouleront plus vite ! => limitation de vitesse ne suffit pas. - S’assurer que les coussins berlinois ne soient pas placer trop près des habitations

Nous avons finalement voté POUR car le Collège s'est engagé à réaliser une deuxième phase de travaux. Pris par les délais, il est nécessaire d'introduire le dossier tel quel à la région wallonne. Mais les remarques des citoyens seront prises en compte dans les deux phases de travaux. Nous serons attentifs à ce que cette deuxième phase soit mise en oeuvre le plus vite possible, et qu'un budget soit prévu pour les travaux.



**POINT 9: CE190515, Protection du Grand Etang - Etude de faisabilité - 2019.113

Ce point a été reporté. Cependant nous reprenons ci-dessous les remarques des citoyens.

Selon l’étude de Tractebel, 3 solutions sont possibles pour dériver (mais pas résoudre) la pollution. Il nous était demandé de voter pour une de ces trois solutions: 1. Passage sous l'étang : poser un conduit dans le Grand Etang pose difficulté technique (terrassement difficile, essais géo-techniques nécessaires) (coûts hors TVA : €1,28 millions) 2. Passage sur le côté gauche de l'étang, rejet dans l'Argentine rue F. Dubois (€ 963.000) 3. Passage sur le côté gauche de l'étang, rejet via le site des papeteries, Atenor (€1,04 millions) Les travaux comprendraient la dérivation et la création d'un bassin de rétention, un bassin en longueur dans le sens de l'écoulement, le bassin est considéré comme un décanteur idéal et indispensable selon Tractebel. La commune d'Overijse n'est pas d'accord avec l'étude de faisabilité et solutions proposées par Tractebel. - Option 1 est à rejeter dans tous les cas. - Option recommandée par Tractebel : Option 3, car moins de travaux en voirie et surtout, un rejet en surface dans l’Argentine. - Option recommandée par Commune (éco-conseillère) : Option 2, car car en cas de choix d'option 3, Atenor demande de synchroniser les travaux de la Commune avec les leurs, à ce stade des projets, il subsiste beaucoup d'inconnues. Aucun subside ne peut être octroyé par la SPGE à la commune de La Hulpe. La Commune est en recherches d'autres financements : Département Nature et Forêt (DNF) en soutien d'un projet européen - Natura 2000, SAR.

Points discutés et questions soulevées: - Riverains non consultés - Argentine, petit cours d’eau. Comment épurera-t-on autant de pollution ? - Option 3 la plus pertinente et argument planning Atenor non valable. - Conséquences du bassin de décantation pour les riverains ? - Option 2 : catastrophe odoriférente – surtout pas Fresca (Schievelavabo) - Option 3 ne devrait pas être écartée pour raison de finances (différence par rapport à Option est de €75.000 = €10 par habitant); surtout que Atenor est propriétaire de l’Etang => assainissement favorable à Atenor. - Propriété des habitants Lelièvre va-t-elle jusque point de la rivière ? - Purification par la rivière ne suffit pas. Chercher des solutions équitables. - Aider les gens incommodés par les fortes odeurs. - Coût pharaonique des 3 options, et problème de fond (pollution) reste non résolu. - Options 1 et 2 pas sympas pour les habitants. - La pollution reste toujours là ! Pourquoi Overijse a traité le problème et pas La Hulpe ? scinder eaux grises des eaux pluviales. - Moustiques et odeurs pour riverains - Possibilité de créer un lagunage en amont de l’étang ? Pas de déviation.. - Lors de grosses crues, débordement de l’Argentine au niveau d’Overijse (lac de Genval) - Comment serait-il possible d'obtenir des fonds natura 2000 alors qu’on va polluer une rivière ?

Nous souhaitions donc voter NON. Aucune des possibilités nous convient, il faut travailler sur la pollution en amont et ne pas déverser les eaux "polluées" dans l'Argentine, le bassin tampon risque d'accumuler également des pollutions (donc ce n'est pas une solution) et que ce soit au niveau du Chemin Long ou autour de Grand Etang, aucun désagrément (odeur,...) n'est admissible. Finalement, au vu des nombreuses pluies importantes récentes, rejeter les eaux dans l'Argentine augmente les risques d'inondations en aval.



3 vues